Le samedi 26 Janvier 2019, l’Ecole de l’Espoir de Nyangungu-EEN a reçu un don (de boites de conserve de viande : Poulet & Dindon) de la part de  MCC, partenaire de l’UCEDD ; qui prend en chargé actuellement  515 élèves de ladite  école.

C’est avec une immense joie que la communauté a apprécié ce grand don qui leur est parvenu au bon moment. Les élèves et les parents qui étaient présents lors de déchargement ont exprimé leur gratitude envers MCC :

Dénis NIYOMUHANYI (Administrateur communal de Mutaho) : « Nous saluons amplement l’aide de MCC pour ce  programme de nourrir les élèves à l’école. Ce programme  appuie la priorité du gouvernement burundais qui cible l’éducation des enfants  vulnérables des zones rurales et semi-urbaines d’avoir accès à un enseignement.   Ce cantine scolaire est vital pour que ces enfants restent à l’école, pour améliorer leur apprentissage, leur santé et promouvoir la sécurité alimentaire »

Salathiel NZIBARIZA: « Au nom de tous les parents, je tiens à remercier MCC pour leur générosité d’aider nos enfants à apprendre de façon plus efficace. L’alimentation qu’ils bénéficient à l’école les protège contre la faim et la malnutrition. Ce qui  revient à ajouter un supplément aux revenus moyens de nos ménages.»

Jean Marie MANIRAKOZE(Professeur): « Ce don nous est bien parvenu. On est fière de travailler avec MCC, qui soutient les professeurs et surtout les élèves à travers ce programme de supplémentation alimentaire et nutritionnel aux élèves ; ça aide toujours nos élèves  de mieux se concentrer sur leurs cours et encourage les ménages  pauvres à envoyer et maintenir leurs enfants à l’école. »

Olivier NDAYIRAGIJE (Délégué général des élèves de l’EEN: « Ici à l’Ecole, on ne s’inquiète de rien, on étudie dans des bonnes conditions, en plus on mange bien grâce à l’appui de MCC. On aimerait autant qu’après nos études du cycle supérieur (secondaire) ; MCC puisse continuer à nous soutenir jusqu’à la fin de l’enseignement supérieur (Universitaire) »

D’après la communauté de cette localité, ce programme de supplémentation alimentaire et nutritionnel est officiellement reconnu comme étant une intervention essentielle pour assurer une éducation de qualité et lutter contre la malnutrition chronique et l’insécurité alimentaire dans le pays. Pour eux, un enfant qui parvient à terminer ses études devient un adulte accompli qui peut subvenir à ses besoins comme à ceux de sa famille. Il peut ainsi exercer un travail rémunéré ; pour participer au développement économique de sa communauté.  

                                                                                                         Rédigé par Régis NAHIMANA
                                                                                                                  Chargé de la communication
                                                                                                                UCEDD-Gitega/BURUNDI.